Plus d'une fois, les concerts de NIN se terminent par des blessés (dans le groupe et le public), et encore plus souvent par du bris de matériel.
Samedi 20 Avril 2024    Plan du Site    Contact    Rechercher  :    
Ajouter cette page à vous favoris Faire de cette page votre page de démarrage Faire connaitre ce site par mail
Discographie
Paroles (originales)
Paroles (en français)
Filmographie


Album Précédent Paroles Album Suivant
The hand that feeds   Only
Version Imprimable    Version originale

Les paroles de With Teeth

[All The Love In The World | You Know What You Are? | The Collector | The Hand That Feeds | Love Is Not Enough | Every Day Is Exactly The Same | With Teeth | Only | Getting Smaller | Sunspots | The Line Begins To Blur | Beside You In Time | Right Where It Belongs | Home ]


Tout l'amour du monde

Traduction de Laurent Caron

Observant tout le long la marche d'insectes
Semblant savoir exactement où ils demeurent
Les salissures sur mon visage se reflétent dans le chrome
Caché dans la foule, je suis tout seul

Personne n'a entendu un seul mot que j'ai prononcé
Ils ne sonnent pas si bien en dehors de ma tête
Regarde comme si le passé est ici pour demeurer
Je suis à un million de kilomètres d'ici

Pourquoi obtiens-tu tout l'amour du monde ?

Tous les bords déchiquetés disparaissent
Les couleurs apparaissent toutes plus claires quand tu es tout près
Toutes les étoiles sont en feu dans le ciel

Des fois que je me sens si seul je pourrais

Pourquoi obtiens-tu tout l'amour du monde ?

Pourquoi est-ce que regarde toujours de l'extérieur ?
De l'autre côté du miroir sans tain
En regardant toujours les gens séparés
En regardant toujours, "pas touche" ca devient de plus en plus profond
Au fur et à mesure du temps l'eau devient plus froide
Ici je suis entouré de gens mais je suis toujours tout seul
Même avec moi-même emprisonné dans ma tête
Et on dirait bien qu'il n'y a aucune porte de sortie
Et j'en ai putain de marre de cet endroit, si seulement j'étais ailleurs
Juste à côté, c'est encore à des millions de kilomètres d'ici
Derrière les barreaux de cette ornière n'importe quel endroit ferait l'affaire

Salut? Je ne pense pas
Annonçant seulement l'entrée statique
Personne ne peut m'entendre quand je suis là-dedans





Tu sais ce que tu es ?

Traduction de Laurent Caron

J'ai essayé de rentrer dedans furtivement
J'ai essayé d'aller de l'autre côté
J'ai essayé de remplir les creux et les trous que j'avais à cacher
Pendant un court instant j'ai même réussi à faire que ca marche
Juste assez de temps pour vraiment blesser
Quand ils m'ont découvert et que tout s'est décomposé

Putain, tu sais ce que tu es ?

Vas y, retourne d'où tu viens

Tu ferais bien de bien regarder car je suis une merde
Avec tout coeur j'ai essayé d'y croire
Tu peux l'enjoliver, tu peux essayer de faire semblant
Mais tu ne peux rien changer
Tu ne peux rien changer finalement

Putain, tu sais ce que tu es ?

Vas y, retourne d'où tu viens

Souviens-toi d'où tu viens
Souviens-toi ce que tu es

Pas eux de ceux avec qui tu étais

Tu es seulement en train de te duper
Vas y, retourne d'où tu viens
Tu n'es pas l'un de nous
Tu restes avec nous mais tu es seulement en train de te duper
Retourne d'où tu viens

De nulle part tu retournes vers le néant
Vers cet endroit solitaire dans ta tête
Retourne d'où tu viens
Tu es si putain de stupide et de pathétique
Qu'es-tu en train d'essayer de faire
Nous ne laisserons pas partir
C'était un mensonge dont tu as été forcé de vouloir y croire
Tu n'y croyais pas vraiment, n'est ce pas ?
Hé, ca va trop loin, ca va trop loin mon ami
Tu ferais mieux de commencer à regarder les choses d'un autre oeil

Putain, tu sais ce que tu es ?

Allez, retourne retourne retourne d'où tu viens




The Collector

Traduction de Laurent Caron

Je ramasse des choses
Je suis un collectionneur
Et les choses, hé bien les choses
Elles tendent à s'accumuler
J'ai ce filet,
Que je tire derrière moi
Et il ramasse des sentiments
Pour me nourrir

Il y a des fois, plein de fois,
J'aimerai pouvoir les laisser partir
Mais elles commencent à respirer,
Et elles commencent à grandir en moi.

Il y a des fois, plein de fois,
J'aimerai pouvoir les laisser partir.
Mais elles commencent à me faire penser
À des choses que je ne veux pas savoir.

J'essaie de tout faire tenir a l'intérieur
J'essaie d'ouvrir grand la bouche
J'essaie de ne pas m'étrangler et de tout avaler
De tout avaler, de tout avaler, de tout avaler

Je suis la peste
Je suis l'essaim
Toutes tes blessures restent sur moi
Et je garde ca au chaud
Ces choses ne font rester ici
Elles ne laisseront pas partir
Bon dieu, elles sont si nombreuses
Ca devient difficile de respirer

J'essaie de tout faire tenir a l'intérieur
J'essaie d'ouvrir grand la bouche
J'essaie de ne pas m'étrangler
Je suis un bon garcon et j'avalerais tout cela
J'avalerais tout cela, j'avalerais tout cela, j'avalerais tout cela

Jusqu'au dernier, Jusqu'au dernier
Jusqu'au dernier, Jusqu'au dernier

Est-ce que tu m'écoutes ?





La main qui nourrit

Traduction de Laurent Caron

Tes pas sont bien
Sur la ligne
Tu gardes le menton bien haut et tu te sens bien
Car tu fais
Ce qu'on t'as dit de faire
Mais à l'intérieur ton coeur est noir, c'est vide et c'est froid

Jusqu'à quel point tu peux croire ?
Est-ce que tu vas mordre la main qui te nourrit ?
Vas-tu mâcher jusqu'à ce que ca saigne ?
Peux-tu te relever, toi qui est à genoux ?
Est-tu assez courageux pour voir cela ?
Veux-tu changer ça ?

Et si toute cette croisade
N'étais qu'une parodie ?
Et derrière tout cela il y a un prix à payer
Pour ce sang avec lequel on dîne
Excusé au nom du saint et du divin

Jusqu'à quel point tu peux croire ?
Est-ce que tu vas mordre la main qui te nourrit ?
Vas-tu mâcher jusqu'à ce que ca saigne ?
Peux-tu te mettre à genoux ?
Est-tu assez courageux pour voir cela ?
Veux-tu changer ça ?

Si naïf
Je continue à me battre pour ce que je veux croire
Mais je peux voir, mais je continue encore et encore

Est-ce que tu vas mordre la main qui te nourrit ?
Peux-tu te mettre à genoux ?






L'amour, ce n'est pas assez

Traduction de Laurent Caron

PLus nous prennons, plus ce qu'on a est blême
Je ne peux pas me souvenir ce que c'est, nous essayons d'oublier
La tuile sur le planche, si froide qu'elle peut te brûler
Dans tes yeux il y a un endroit qui vaut le coup qu'on s'en rappelle
Pour que tu y ailles, que tu le prennes et que tu le brises
J'ai fait tout ce putain de chemin
Pour échouer, échouer, et retour à la case départ

Hé, quand on croit qu'on est tout près
Hé bien en fait on est encore très loin
Maintenant tu n'as plus rien à montrer ?
Non, non, je ne crois pas
Hé, plus on se rend compte tôt
Nous nous couvrons de mensonges
Mais en dessous nous ne sommes pas si résistants
Et l'amour, ce n'est pas assez

Ca se cache dans le noir
Comme la veine cinglante
Nous ne lui avons pas donné de bouche
Donc ca ne peux pas se plaindre
Ca n'a vraiment pas eu de chance
On a jamais réussi à le faire vraiment
Et penser que j'y ai cru
J'ai cru que je pouvais être meilleur avec toi

Hé, quand on croit qu'on est tout près
Hé bien en fait on est encore très loin
Maintenant tu n'as plus rien à montrer ?
Non, non, je ne crois pas
Hé, plus on se rend compte tôt
Nous nous couvrons de mensonges
Mais en dessous nous ne sommes pas si résistants
Et l'amour, ce n'est pas assez

Laissé pour mort, et à bout de force





Tous les jours se ressemblent

Je crois que je peux voir le futur
Parce que je répète la même routine
Je pense que j'avais l'habitude d'avoir un but
Mais d'un autre côté cela aurait pu être un rêve
Je pense que j'avais l'habitude d'avoir une voix
Maintenant, plus aucun son ne sort de ma bouche
Je fais juste ce qu'on m'a dit de faire
Je ne veux pas qu'ils viennent autour, oh non

Tous les jours se ressemblent
Tous les jours se ressemblent
Il n'y a pas d'amour ici et il n'y a aucune douleur
Tous les jours se ressemblent

Je peux voir que leurs yeux voient
Au cas où je me perdrais encore
Parfois, je crois que je suis heureux ici
Parfois, je fais semblant
Je ne souviens pas comment cela a commencé
Mais je peux te dire exactement comment cela va finir

Tous les jours se ressemblent
Tous les jours se ressemblent
Il n'y a pas d'amour ici et il n'y a aucune douleur
Tous les jours se ressemblent

J'écris sur un petit morceau de papier
J'espère qu'un jour tu pourras le trouver
Je le cacherai derrière quelque chose
Ils ne regardent pas derrière
Je suis à l'intérieur
Certaines petite parties commencent à saigner
Je regrette que cela ait pris cette tournure
Je ne sais pas qu'est-ce que je peux faire

Tous les jours se ressemblent
Tous les jours se ressemblent
Il n'y a pas d'amour ici et il n'y a aucune douleur





Avec les dents

Traduction de Laurent Caron

Elle arrive, elle rentre à l'intérieur
Elle te rends meilleur que tout ce que tu as pu essayé avant
C'est dans son baiser, la mer la plus noire
Et ca va beaucoup plus vite que tu n'as jamais osé le rêver

Avec les dents
Elle te retiens
Avec les dents

Fais un signe "Au revoir" à ce que tu étais
Les règles ont changé, les lignes commencent à devenir floues
Elle te rends dur, ca devient fort
Tu as finalement trouvé l'endroit qui t'appartient

Avec les dents

Je ne peux pas y retourner à nouveau

Avec les dents
Elle le plus grand de tous les mensonges

Elle ne laissera pas partir, elle continuera à te retenir
Cette fois-ci je ne reviens pas en arrière

Il dénigre encore plus profond ce que tu as jamais osé croire





Seulement

Traduction de Laurent Caron

Mes contours deviennent moins clairs au fur et à mesure des jours
Ils s'évanouissent (tu pourrais le dire), je suis en train de perdre le focus
Une sorte de dérive vers l'abstrait dans ma perception de moi-même
Parfois je pense que je peux voir à travers moi-même

Moins préocupper par le fait de me conformer au monde,
Qui est ton monde, parce que cela ne compte plus vraiment
Rien de tout cela ne compte plus vraiment

Oui, je suis seul mais d'un autre côté je l'ai toujours été, d'aussi loin que je puisse le dire
Je pense que c'est peut-être parce que tu n'as jamais commencé par être réelle
Je t'ai inventé pour me faire souffrir, et cà a marché. Oui, ca a marché

Tu n'existes pas, il n'y a que moi
Putain tu n'existes pas, il n'y a que moi, que moi

Bien, un tout petit truc a attiré mon regard
Il s'est avéré que c'était une croûte
Et j'ai eu ce sentiment amusant comme si je venais de découvrir que c'était quelque chose de mal
Que ne pouvait pas laisser seul

Et j'ai continué à gratter cette croûte
Comme si c'était une porte qui essayait de se sceller définitivement
Mais je suis passé à travers

Et maintenant je suis quelque part où je ne suis pas sensé être
Et je peux voir des choses que j'aurais jamais du voir, je le sais
Maintenant je sais pourquoi, maintenant je sais pourquoi
Les choses ne sont pas si belles à l'intérieur

Putain tu n'existes pas, il n'y a que moi, que moi

Est-ce vraiment tout ce qu'il y a ?
Est-ce vraiment tout ce qu'il y a ?





Devenir plus petit

Traduction de Laurent Caron

Ca deviens un peu déconcertant ici
Et je ne sais plus à qui faire confiance
Je devine qu'ils ont un moyen pour lire dans mes pensées
Je suppose que je dois m'adapter
J'ai mes bras qui s'agitent dans tous les sens
J'ai ma tête qui bondit
Hé, j'ai pensé que je te t'avais de mon côté
Et putain, je n'ai rien eu du tout

Je ne suis qu'un visage dans la foule
Qui ne se soucie de rien
Et qui n'essaie même pas de lutter

Je rapetisse encore et encore et encore
Et je n'ai rien à dire
Tout est ignoré
Je me tiens bien et j'obéis
Je crains que ne commence à disparaître

Je peux presque voir à travers les fentes
Quand j'escalade le mur
Je n'essaye pas de grimper très haut
Je serais content de ramper
Je crois que suis en train de lâ:cher prise
Mais je peux toujours serrer le point
Tu sais que j'ai encore un bras valide,
Avec lequel je peux me frapper

Je ne suis qu'un visage dans la foule
Qui ne se soucie de rien
Et qui n'essaie même pas de lutter

Je rapetisse encore et encore et encore
Et je n'ai rien à dire
Tout est ignoré
Je me tiens bien et j'obéis
Je crains que ne commence à disparaître

Hé, en quoi cela vaut le coup d'être fait ?
Je commencais vraiment à croire
Que peut-être y a avait-il une grande oeuvre
Qu'on aurait pu accomplir
Et maintenant je ne peux pas faire la différence
Ou savoir quoi penser
Entre ce que j'ai essayé à tout prix de voir
Et ce que je ressens comme étant réel

Mon monde devient plus petit chaque jour
Hé hé hé hé
Et ca me vas bien





Les taches solaires

Traduction de Laurent Caron

Les taches solaires m'éblouissent
Parfois j'oublie que je suis vivant

Je sens que ca vient et qu'il faut que je quitte ce chemin
Je l'entends m'appeler et je dois y aller car je ne peux pas désobéir
Je ne devrais pas l'écouter et je ne devrais pas le croire mais je le fais, oh oui je le fais

Elle m'a allumé, elle l'a rendu vrai
Je dois m'excuser pour mes sentiments

Ma vie semble avoir pris une autre direction
Pourquoi au nom de Dieu voudrais-je donc faire demi-tour ?

Pêle ta peau nous allons brûler ce que nous étions en surface
Le foutre dans le feu puis nous disperserons les cendres tout autour
Je veux tuer le reste de ce que j'ai fait et je le fais, oh oui je le fais

Elle m'a allumé, elle l'a rendu vrai
Je dois m'excuser pour ce que je ressens
Et rien ne peux m'arrêter maintenant
Et n'y a plus rien à craindre
Et tout ce que j'ai toujours voulu
Est ici à l'intérieur

Maintenant je ne fais que regarder fixement le soleil
Et je vois tout ce que j'ai fait
Je pense que je pourrais avoir été quelqu'un
Mais je peux pas arrêter ce qui a commencé
Quand tout est dit et fait
Je crois que j'avais l'habitude d'être quelqu'un
Maintenant je ne fais que regarder fixement le soleil





La ligne commence à se brouiller

Traduction de Laurent Caron

Il y a des choses que j'ai dites et que je ne ferais jamais
Il y a des craintes que je ne peux pas croire qui deviennent réalité
Mon âme est trop malade et trop petite et il est trop tard
Et moi-même j'ai grandi trop lassé pour me détester

Plus je reste ici
Plus je n'y voit plus clair
Plus je reste ici
Plus je disparais
Dans la mesure où je suis allé
Je savais de quel côté que j'étais
Maintenant je ne suis pas aussi sûr
La ligne commence à se brouiller

Il y a-t-il quelqu'un au-dessus de moi ?
Je sais pas, je sais pas
Il n'y a personne qui puisse m'arrêter ?
Je sais pas, je sais pas
Bien j'essaie de retenir mon souffle
Je sais pas, je sais pas
Jusqu'où puis-je descendre ?
je sais pas, je sais pas

Comme je me trouve ici et que je contemple
Le tissu commence à se déchirer
C'est trop atteint pour être réparé
Je m'en soucie pas vraiment
Dans la mesure que je suis allé
Je savais de quel côté j'étais
Maintenant je ne suis pas aussi sûr
La ligne commence à se brouiller





Près de toi dans le temps

Traduction de Laurent Caron

Je suis tout seul cette fois-çi
Parfois en provenance des côtés j'entends un bruit
Dans un endroit parallèle, je sais que c'est toi
Sentir les petits morceaux saignant

Et tout cela va, va, et va encore

Maintenant que j'ai décidé de ne plus rester
je peux sentir que je commence à disparaître Tout est de retour à sa place
Je serai près de toi d'ici peu

Et tout cela va, va, et va encore

Nous ne mourrons jamais, près de toi dans le temps





Exactement à sa place

Traduction de Laurent Caron

Vois l'animal dans sa cage que tu as construite
Es-tu sûr que tu sais de quel côté des barreaux tu es ?
Mieux vaut ne pas le regarder dans les yeux de trop près
Es-tu sûr que tu sais de quel côté de la glace tu te trouves ?

Regarde la sécurité de la vie que tu as construit
Tout est à sa place
Ressent les creux à l'intérieur de ton coeur
Et ils sont exactement à leur place

Et si tout autour de toi
N'était pas vraiment comme cela semble
Si tout le monde que tu crois connaître
N'était qu'un rêve complexe

Et si tu regardes ton reflet
Est-ce là tout ce que tu veux être?
Et si tu pouvais regarder juste à travers les fêlures
Te trouverais tu... te trouverais tu effrayé de voir?

Et si tout le monde à l'intérieur de ta tête
N'était que ta propre création ?
Tes démons et tes dieux, tout les vivants et les morts
Es-tu vraiment tout seul ?

Tu peux vivre dans cet illusion
Tu peux choisir de croire
Tu ne cesses de regarder mais tu ne peux pas trouver les bois
Pendant que tu es caché dans les abres?






Chez moi

Traduction de Laurent Caron

Tout me rattrape
Je me réveille pour me rendre compte que je ne suis pas du tout où je devrais être
Et j'ai l'impression que je suis en train de toucher au but
Et c'est difficle de discerner le réel de ce que je prétends être

Se défaire du lien qui nous retiens
Dieu sait combien j'ai essayé
Et je suis encore à l'intérieur de toi
Et je suis encore à l'intérieur de toi

Je m'échape de temsp en temps, Et je pense que je me retrouve de nouveau ici, Et encore

J'avais l'habitude de savoir qui j'étais jusqu'à ce que tu m'accompagnes
Je retourne au seul endroit à qui j'estimais appartenir

Se défaire du lien qui nous retiens
Dieu sait combien j'ai essayé
Et je suis encore à l'intérieur de toi
Et je suis encore à l'intérieur de toi





Album Précédent Paroles Album Suivant
The hand that feeds   Only
Dernière mise à jour : le 02/02/2004
Plan du site | Contact | Recherche | Webmaster © 1996 - 2005 Laurent CARON