On appellait souvent le jeune Michael de son deuxième prénom, Trent, pour le différencier de son père Michael Reznor.
Lundi 20 Novembre 2017    Plan du Site    Contact    Rechercher  :    
Ajouter cette page à vous favoris Faire de cette page votre page de démarrage Faire connaitre ce site par mail
Nintroduction
Membres
News
Nincarta
Questions / Réponses
NinFaq
Chronologie
Tapeworm
Articles
Biographie
Livres
Fragile


Biographie

Version Imprimable

Succès et repos

1995 a commencé avec de plus en plus de dates de concerts, avant que Reznor commence à arrêter la machine monstrueuse qu'avait été le "Downward Spiral Tour". Sur quelques dates, le Jim Rose Circus assurait la première partie. Ce cirque donne un spectacle totalement incroyable, avec quelques artistes très étranges (M. Lifto par exemple, peut soulever des objets lourds avec ses testicules, ou un homme tatoué sur tout le corps, entre autres). Etonnament, des histoires de coulisses disent que les fêtes que faisaient ensemble Nine Inch Nails et le Jim Rose Circus étaient aussi étonnantes que les shows ! Certains de leurs agissements font maintenant partie de l'histoire du rock n'roll. A ce moment, Reznor était considéré comme symbole sexuel par des millions de femmes dans le monde entier.

Malheureusement, Reznor allait entrer dans une période difficile, où des batailles juridiques et d'autres "distractions" allait retarder le prochain album de Nine Inch Nails. Reznor a subit un procès sur une violation à la loi sur le copyright, et même s'il fut relaxé, les difficultés qui s'ensuivirent l'empéchèrent de se concentrer pleinement sur la création d'un nouvel opus.

Pendant que le public attendait, le souffle court, le troisième album, Reznor était très occupé. Il a remplit son rôle de producteur pour des artistes de son label, Nothing Records. Il a magnifiquement produit l'album Antechrist Superstar de Marilyn Manson, ce qui prit plus de temps que les deux mois initialement prévus. La tournée qui suivit cet album a renforcé l'idée que Manson pourrait être le successeur de Nine Inch Nails en terme de succès mondial.

Certaines chansons de cette album furent enregistrées dans les nouveaux studios de Reznor à la Nouvelle-Orléans. Ces studios sont une ancienne maison de pompes funèbres, et on y trouve la porte de la maison de Sharon Tate sur laquelle les disciples de Manson avaient écrit le mot "PIG" en lettres de sang. Pantera, Coil, et donc Marilyn Manson y ont enregistré des morceaux. Trent a ensuite déménagé de la Nouvelle-Orléans vers Cleveland, et il eut la mauvaise surprise de voir sa nouvelle maison et son adresse en première page des journaux locaux le jour de son arrivée ! Sa résidence magnifique est aussi la demeure de deux chiens, et d'un chat dénommé fuckhop !

En septembre 1996 eurent lieu au "Irving Plaza" 3 nuits de folie, dans laquelle les artistes de Nothing Records se produisirent dans un show nommé "The Nights of Nothing". La notoriété de Nine Inch Nails, et celle naissante de Marilyn Manson attirèrent une foule considérable. Reznor s'impliqua ensuite dans divers projets parallèles. En tant que fan du jeu vidéo Doom, il pris beaucoup de plaisir à créer la bande-son de Quake, la suite tant attendue de Doom II. De même, en tant que fan de Tori Amos il travailla avec elle sur la chanson "Past the mission". Il est amusant de noter que si elle parle de "clous de neuf pouces" (Nine Inch Nails) dans une chanson de son album "little earthquakes", ce n'est pas là que Trent a trouvé son nom de groupe. Il dit qu'il en avait trouvé 200, mais que la plupart ne tenaient pas deux jours. Nine Inch Nails a tenu deux semaines, et ca sonnait bien ! Tori Amos parle aussi d'une "pretty hate machine" dans le morceau "caught a light sneeze".

Son amitié avec Courtney Love (la veuve de Kurt Cobain) a fait que Reznor était souvent à la une des magazines "people". La prolifération de sites web et de forums de discussion sur le groupe, rassemblés sous le nom de "Ninternet", témoignait la fascination de milliers de fans pour Reznor, fascination intacte malgré l'absence d'information sur un nouvel album. La sortie de la double cassette vidéo "Closure", qui incluait des séquences backstage de la tournée et des clips parfois inédits aidait le public à patienter. Pendant ce temps, Reznor travaillait avec son héros, David Bowie. Les deux personnages semblaient, en dépit de leur différence d'âge, avoir beaucoup en commun, en particulier leur particularité à produire de l'innatendu. Reznor a travaillé sur le morceau "I'm afraid of america" et a tourné avec lui en 1996 (aux Etats-Unis seulement), et les deux musiciens sont devenus de bon amis. Reznor a aussi travaillé avec le groupe Tapeworm, qui est un frère de Nine Inch Nails : on y trouve Danny Lohner et Charlie Clouser, et des idées qui sont innapropriées pour un groupe peuvent ne pas l'être pour l'autre. A la différence de Nine Inch Nails, les musiciens sont impliqués fortement dans le processus de création, de manière collaborative. En même temps, Trent a fait divers remixes, pour Goldie et Puff Daddy par exemple.

Si David Bowie était le héros musical de Trent, c'était David Lynch, l'auteur de Twin Peaks, son héros cinématographique. Reznor a tenté de contacter Lynch pour voir s'ils pouvaient travailler ensemble, mais cette tentative s'était conclue par un échec. Ironiquement, Lynch a contacté ensuite Interscope, car il désirait travailler avec Reznor sur la bande originale de son nouveau film, Lost Highway. Lynch est allé jusqu'à la Nouvelle-Orléans, il a rencontré Reznor et lui a demandé de composer une musique, après lui avoir seulement expliqué verbalement une scène du film! Inutile de le dire, le résultat final fut incroyable! Un titre de la bande originale fut le premier nouveau morceau de Nine Inch Nails depuis un bout de temps. "The Perfect Drug", stupéfiant morceau industriel rempli de percussions et de basses, sortit sous la forme d'un single, et un clip magnifique fut réalisé. Etrangement, seuls 10 secondes de ce morceau ont été utilisés dans le film.

Le nouvel album de Nine Inch Nails posait clairement de nouveaux défis créateurs pour Reznor. Il s'est beaucoup exprimé sur sa peur que Nine Inch Nails pouvait glisser dans la parodie, et il a souvent dit qu'il était fatigué de la musique industrielle. Cela se ressent dans le nom du producteur : Rick Rubin. Une rumeur prétendit que Reznor avait même téléphoné à Bono de U2 pour parler de la manière de faire évoluer sa musique de manière globale tout en gardant l'intégrité de la créativité intacte. C'était pour tout cela que le nouvel album était annoncé comme étant plus orienté "drum and bass" qu'industriel. Reznor a déclaré que cet album allait aliéner nombre de fans purs et durs de Nine Inch Nails, mais il posait en fait les fondations d'un son radicalement différent. Ce n'est pas vraiment une surprise : Pretty Hate Machine a redéfini la musique industrielle, et posé de nouvelles règles pour la dance music; Broken a rencontré un grand succès critique bien qu'il soit beaucoup plus difficile d'accès que son prédécesseur; The Downward Spiral a été un grand pas vers plus de guitare et de percussions. Quant Reznor affirmait que le nouvel album serait plus orienté chanson, avec peut-être des influences jungle et hip-hop, le monde ne pouvait pas deviner ce qu'il allait faire.


Chapitre Précédent Sommaire Chapitre Suivant
Bande-son du tueur-né   Fragilité
Dernière mise à jour : le 09/09/2003
Plan du site | Contact | Recherche | Webmaster © 1996 - 2005 Laurent CARON